Ça ne parle pas de la Chouette !

Dans le monde de la photographie, existe un magazine appelé Chasseur d’Images. À sa création dans les années 1980 (si ma mémoire est bonne), il frappa par son style décontracté, son ouverture envers ses lecteurs, et l’humilité conviviale et festive de son ton rédactionnel, qui contrastait agréablement avec les péroraisons pontifiantes que dispensait alors Photo, leader sur ce marché.

Résultat : Chasseur d’Images détrôna promptement son rival, ainsi d’ailleurs que tous ses autres rivaux. C’est aujourd’hui le numéro 1 français du secteur.

Je me suis mis à relire Chasseur d’Images il y a quelques mois, alors que je ne l’avais plus lu depuis des années et des années : eh bien, j’ai été surpris par le changement de ton ! Il est à son tour devenu bedonnant, pontifiant, hautain, bref affligé de tous les défauts qui caractérisaient Photo, et dont il avait pourtant pris avec bonheur le contrepied… jusqu’à la photo du rédac’ chef exhibant à son poignet, en une pose totalement dépourvue de naturel, une montre volumineuse et ostentatoire !

C’est assez marrant, plutôt ridicule, et ça ferait le bonheur d’un sociologue.

En plus, Chasseur d’Images affiche un détestable (pour des journalistes… objectifs !) parti-pris pour Canon, et comme je suis moi-même Nikoniste depuis trente ans, je me contenterai à l’avenir de parcourir vite-fait Chasseur d’Images au coin presse de mon supermarché, et j’achèterai plutôt Réponses Photo.

Comme je l’annonçais en commençant, ce billet ne parle pas de la Chouette. Pour me faire pardonner, et puisque je rentre de trois jours d’escapade-photo en Auvergne, je vous recommande résolument Le Petit Grill à Clermont-Ferrand : j’y ai dégusté le meilleur fondant au chocolat de ma vie, et croyez-moi, j’ai de l’expérience en la matière ! En revanche, évitez absolument La Taverne de Maître Kanter dans la même ville, nous y avons fait un dîner odieusement long et très, très médiocre à tous points de vue (bien au dessous de la moyenne de cette chaîne où l’on mange d’habitude assez correctement).

Pendant que j’en suis aux recommandations, je vous conseille aussi le coucher de soleil au sommet du Puy de Dôme… voir photo ci-dessous ! Y en a-t-y pas qui pensent que la route d’accès au sommet est la Spirale à Quatre Centres ? :o))))

puy_dome1.jpg

Publicités

~ par monglane sur 5 novembre 2007.

4 Réponses to “Ça ne parle pas de la Chouette !”

  1. salut monglane, y’a-t-il un endroit quelque part sur la toile où l’on peut admirer tes clichés ?

  2. Merci pour tes gentils mots mais ma vie de chouetteur est bien séparée du reste et je dois donc te répondre par la négative. Néanmoins, j’essaierai de mettre régulièrement quelques images en ligne ici (c’est aussi l’avantage du blog).

  3. Ce cliché est vraiment magnifique.
    Il restitue l’ambiance de la Chouette « cachée au fond de la vallée, sous la brume des légendes, dominée par un monde minéral qui surpassa les siècles »
    🙂

  4. Merci pour ce poétique commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :