Calomnies automnales…

Alerté par plusieurs chouetteurs, j’ai pris connaissance du « communiqué du 9 septembre 2011 » émanant de Michel Becker.

J’ai pris comme tout le monde aura pris bonne note des faits suivants:

a. Becker ne revendique pas la qualité d’«organisateur» du jeu;

b. Becker affirme qu’il ne « connaît pas les solutions », ce qui n’est pas inutile après les multiples spéculations qui ont été faites à son endroit sur ce sujet depuis le décès de Max.

Pour le reste, ce qu’écrit Becker correspond à ce que je savais, à peu de choses près (quelques détails de chronologie, peut-être), le résultat étant qu’aujourd’hui, l’enveloppe contenant les solutions (qui fut jadis chez l’huissier) et le livre des solutions (qui n’y fut jamais) sont à l’abri dans un coffre, sous la responsabilité du représentant des héritiers de Max. Tout juste peut-on préciser que le « livre des solutions » n’est pas un « livre » au sens habituel du terme, mais plutôt un fichier informatique (en fait, plusieurs fichiers informatiques) que n’importe quel imprimeur pourrait utiliser pour en faire un livre.

Quant à la déclaration de Becker cherchant à impliquer Phil d’Euck pour laisser penser que, bien que ne connaissant pas les solutions, ce dernier serait en mesure de les reconstituer, ou d’en reconstituer la partie essentielle conduisant à la cache, il s’agit d’une insinuation qui est bien dans la manière du « co-auteur » et à laquelle il convient de n’attacher aucune importance.

Ayant ainsi pris son élan, Becker poursuit dans son registre familier du genre « je dis, tout en ne disant pas, mais en disant un peu quand même… ». Ceux qui le connaissent savent à quoi s’en tenir: selon la maxime qu’il tente souvent de mettre en pratique, à savoir « diviser pour (essayer de) régner » —et salissons encore un peu au passage la mémoire du défunt si nous le pouvons—, Becker insinue que Max aurait pu déterrer la contremarque afin qu’elle ne soit pas trouvée pendant la période où la Chouette d’Or était indisponible, entre les mains du liquidateur Legras. Or, pour en avoir débattu à plusieurs reprises avec Max pendant cette période, je tiens à réfuter de la manière la plus formelle et la plus énergique cette insinuation mensongère; je me suis déjà expliqué, au contraire, sur le soin qu’avait pris Max pour vérifier l’état de la contremarque et refaire intégralement son emballage avant de la replacer dans la cache.

Quand aux chouetteurs affirmant « j’ai creusé au bon endroit, mais la contremarque n’y était plus », ce refrain (entonné de bonne ou de mauvaise foi) est tellement éculé qu’il ne mérite pas qu’on s’y attarde davantage, comme tous les gens sérieux le savent.

Enfin, si par impossible Max avait déterré la contremarque pendant le temps de la procédure judiciaire (j’ai mal rien que d’écrire une chose pareille, tant cela est radicalement contraire au sens moral et à l’honnêteté intellectuelle dont mon ami Max a toujours fait preuve), qu’est-ce qui aurait empêché qu’il aille ensuite l’enterrer de nouveau, ou bien qu’il demande au « représentant familial » que j’ai évoqué plus haut, de le faire pour lui? Tout cela, à l’évidence, n’a pas de sens: il est évident au contraire que la contremarque est là où elle a toujours été, à l’exception des quelques heures durant lesquelles Max l’a sortie de son trou pour en refaire l’emballage… et, probablement, actualiser à 10 chiffres le numéro de téléphone à appeler!

Que dire pour conclure? Becker se réfère au « secret absolu exigé dans les contrats initiaux », lequel n’aurait « pas été respecté ». Mais justement, il n’y avait pas de « contrats initiaux » (j’ai vu ce qui en tenait lieu, et j’en ai copie), et c’est d’ailleurs bien en cette matière que les deux « co-auteurs » (si l’on veut la gloire, il faut aussi accepter la responsabilité) ont péché: pas ou mal conseillés juridiquement dans un domaine ludique nouveau, ils n’ont, c’est vrai, pas pris toutes les précautions qui auraient été nécessaires. D’un autre côté, personne ne pouvait non plus prévoir que la chasse se prolongerait au-delà de toute durée raisonnable…

En revanche, que Max n’ait pas pris les dispositions « pour assurer la pérennité du jeu » est parfaitement faux: lorsque, pour des raisons qui lui appartiennent, et qui étaient peut-être financières, la garde de l’enveloppe des solutions n’a plus été assurée par l’huissier, Max a justement fait ce qu’il fallait, compte tenu des circonstances, pour en assurer la préservation dans les conditions les meilleures (ou les moins mauvaises) possibles. D’ailleurs, à ce jour, tout laisse penser que la confidentialité de ces solutions a été préservée, en tous cas pour ce qui concerne la famille de Max. Non, les solutions ne sont pas « passées entre différentes mains », et non, aucune fuite ne s’est « produite dans l’environnement professionnel et familial de l’auteur des énigmes ». Tout cela n’est que calomnie, et si fuites il a pu y avoir, ce serait bien davantage du côté de Becker qu’elles se seraient produites, et seulement sur le cahier des charges, pas sur les solutions. Heureusement, Max était méfiant, et les précautions prises il y a bientôt 20 ans pour brouiller les pistes se sont avérées efficaces puisque la contremarque est toujours à sa place.

Plutôt que d’invoquer divers et hypothétiques « accords contractuels » sur lesquels il se garde bien d’être plus précis, plutôt que de jeter le doute sur la situation de la contremarque, Becker ferait mieux de s’expliquer clairement sur le seul point qui, à ce jour, devrait préoccuper les chouetteurs: où est la Chouette d’Or? Qu’en a-t-il fait après l’avoir récupérée des mains du liquidateur Legras après l’arrêt de la Cour de Versailles? Et quelles mesures a-t-il prises pour que cet objet, dont il s’est irrévocablement dépossédé pour l’affecter à la dotation du jeu, soit effectivement et matériellement disponible pour le futur gagnant?

Plutôt que de tenter de noyer le poisson en rejetant sur d’autres la reponsabilité de comportements imaginaires qu’il vient juste d’inventer, Becker devrait s’expliquer clairement (il a toujours du mal à faire cela, préférant naviguer entre deux eaux) sur ce qu’il entend:

.par « il est impossible que le jeu puisse se poursuivre »: comment peut-on décréter qu’un jeu dont on n’est pas l’organisateur doit s’arrêter?

. par « je ne peux pas continuer à cautionner le jeu »: personne ne le lui demande puisqu’il ne fait pas partie des organisateurs;

. et par « je ne peux pas continuer à doter le jeu »: s’il annonçait qu’il entend retirer la Chouette d’Or du jeu, et que ce dernier se trouve donc officiellement dépourvu de lot, je pense qu’alors l’A2CO aurait toutes facilités pour agir en justice… et même probablement au pénal.

En résumé, j’ai tendance à dire que cette année, c’est l’automne qui nous a apporté la « beckererie » annuelle; il est content, on va parler de lui pendant quelques semaines, puis le jeu reprendra son cours comme à l’habitude. Ce communiqué est un non-événement dont le forum bruissera un moment et qui aura au moins l’intérêt de distraire les chouetteurs de leur quotidien monotone… mais, hélas! pour de mauvaises raisons.

Monglane

P.S. du 14 septembre 2011:
Je viens d’être informé que les deux « communiqués » publiés par Michel Becker sur son site internet en date des 9 et 13 septembre, et dont il a été question dans l’article ci-dessus, ainsi que dans le premier commentaire ci-dessous, ont désormais disparu. J’en prends acte.
D’ailleurs, il semble que ce soit l’entière présence de Michel becker sur internet qui ait disparu, puisque son site http://www.michelbecker.com/ ne comporte plus qu’une seule page disant «Je me suis mis au vert, je peins. À bientôt.» —ce qui nous permet de confirmer au passage de la disparition de toutes les pages de ce site ne résulte pas d’une fausse manœuvre.
S’il y a bien une chose que je n’ai jamais mise en doute, c’est le talent de Becker quand il a un pinceau en main. Je me réjouis donc de ce retour à son «cœur de métier»!
Si ceux qui ont pensé à faire des copies d’écran des deux textes de Becker peuvent me les faire parvenir pour mes archives, je les en remercie par avance.

Publicités

~ par monglane sur 13 septembre 2011.

35 Réponses to “Calomnies automnales…”

  1. Ce n’est pourtant pas une année bissextile, mais nous avons quand même eu droit à une seconde livraison beckerienne, ce 13 septembre 2011.

    Il n’y a pas grand-chose de plus à tirer de cette nouvelle production, si ce n’est, quand même, plusieurs rétropédalages dont je suis content de constater la présence: Becker n’insinue plus que l’enveloppe des solutions aurait été compromise; seul le sort du livre l’inquiéterait… mais j’ai expliqué ce qu’il en était dans mon article « Calomnies automnales » ci-dessus. Moi, si j’étais lui, je me serais davantage inquiété du cahier des charges, et j’aurais fermement rassuré les chouetteurs sur ce sujet… mais là, pas un mot.

    Rétropédalage n°2, à propos de Phil d’Euck, mais en demi-teinte, et avec l’habituel coup de pied de l’âne à propos de l’éventuel enregistrement (illégal) de conversations téléphoniques par Becker… enregistrement qui n’a évidemment jamais existé, mais on aime bien (essayer de) faire joujou avec les nerfs d’autrui… Tout cela est bien dans le ton du personnage: ça enfle, ça menace, mais ça se dégonfle toujours avant la fin.

    Ensuite, de longs développements, avec de soi-disant extraits de mails, non datés mais sans doute soigneusement sélectionnés et à coup sûr sortis de leur contexte, pour expliquer ce qu’on savait déjà, à savoir que Becker avait conduit une furieuse offensive pour tenter de récupérer la Chouette d’Or… pas seulement de manière très altruiste pour le bien du jeu, on s’en doute… offensive qui, une fois encore, s’était dégonflée sur la fin, comme il l’écrit lui-même. Et qu’est-ce que ce triste déballage apporte, en définitive? Rien.

    Rien parce que Becker ne répond toujours pas sur les points cruciaux, et pourtant simples, qui intéressent les chouetteurs: où est la Chouette d’Or aujourd’hui? Qu’en a-t-il fait après l’avoir récupérée des mains du liquidateur Legras après l’arrêt de la Cour de Versailles? Et quelles mesures a-t-il prises pour que cet objet, dont il s’est irrévocablement dépossédé pour l’affecter à la dotation du jeu, soit effectivement et matériellement disponible pour le futur gagnant?

  2. Bonjour Monglane, merci pour ces info .
    Je pense quand même que si on n’avait pas écarté Becker comme s’il n’existait pas, le problème n’existerait pas.
    je pense que Becker est affecté dans son orgueil.
    L’A2co fait des chouette- fêtes sans lui proposer une place
    Je pense que si c’est moi qui avait imaginé et conçu la chouette , cela me ferait aussi mal d’être mis de coté. n’oublions pas que la justice lui a rendu la chouette à lui et a personne d’autre. On ne peut pas continuer ce jeu en faisant comme s’il n’existait pas ou en lui faisant la guerre. Il serait ,à mon avis préférable de calmer ce jeu idiot du chat et de la souris. on peut travailler ensemble sans pour autant s’aimer.
    j’ai été tres affecté par la disparition de Max, mais il faut quand même savoir faire la part des chose.
    amicalement, n’on’o

    • Je pense que le problème de Becker, c’est qu’il veut bien participer à la fête, être très entouré, avoir un fan-club, etc., mais que dès qu’en contrepartie, il s’agit de bosser dur, jour après jour, mois après mois, pour mériter cette célébrité, là il n’y a plus personne. Becker n’aurait jamais accepté de se coller devant un Minitel, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, pendant des années, sans dimanches, sans vacances, comme Max le fit pendant les 4 ou 5 premières années de la Chouette.

      Le souvenir que j’en ai d’après ce que Max me disait, c’est qu’il ESSAYAIT d’associer Becker aussi souvent que possible, mais qu’en vérité, Becker n’avait pas grand-chose à faire de la Chouette. Qui donc crois-tu qui envoyait Becker à la TV donner une IS en direct?

      Je suis loin de dire que Max a toujours été irréprochable (quel homme peut prétrendre l’être?), mais mon impression est qu’il a toujours fait de son mieux pour associer Becker, dans la mesure du possible bien sûr, et peut-être cette mesure trouvait-elle assez vite ses limites du fait que Becker ne connaissait pas, et ne pouvait pas connaître, les solutions. Il y avait là quelque chose à quoi Max ne pouvait évidemment rien.

      Et si becker nous avait expliqué tout simplement en quoi il avait souffert d’être mis à l’écart (ou de ce qu’il avait ressenti comme tel), sans pour autant salir Max ni travestir les faits ni essayer de se venger post mortem, il n’aurait pas aujourd’hui une réputation aussi… disons, « mitigée » (pour rester gentil) chez les chouetteurs.

      • Merci Dominique pour ce « recentrage ».
        Ce que je vois sur le forum « officiel » me donne la nausée.
        Becker qui sort du bois alors que jusqu’au décès de Régis il s’est toujours écrasé mollement, c’est à gerber.
        Pire, cette mise en cause de l’honnêteté de Régis, non seulement de la part de Becker mais aussi de la part de pseudo-Chouetteurs – même si ce dernier phénomène n’est pas récent – c’est aussi écoeurant.
        Dans la foulée, éclaboussons aussi Phil d’Euck. Collaborateur de Régis, il doit bien avoir beaucoup de choses à se reprocher.

        Et enfin, du même coup, faisons-nous Monglane. Son style « premier de la classe » nous exaspère tellement qu’il serait dommage de nous en priver !

        Oui, mais sauf que Phil et Monglane sont des mecs droits. Et ça, je peux en témoigner.
        Il faudra donc que tous ces mecs, incapables d’une part de déterrer la Chouette, et d’autre part d’imaginer des scénarios dépassant le niveau de la série B, comprennent ce que j’appellerai une règle de trois :

        Régis n’était pas un pourri
        Phil n’est pas un pourri
        Monglane n’est pas un pourri

        Dès lors, si l’on veut absolument trouver des pourris, il faut chercher ailleurs. La quête ne devrait pas être aussi fastidieuse que celle de la Chouette d’Or !

        Avec toute mon amitié,

        Patrice

      • Merci Patrice pour ce témoignage.

        Amicalement,
        Monglane

  3. Salut Monglane et merci de sortir de ton silence .

    La question importante est bien : « Mr Becker, qui détient la chouette d’or » ? Or, il est vrai qu’il prend soin de bien éviter le sujet…
    Comme je l’ai dit dans un post-réponse à Becker, les organisateurs du jeu ont été quelque peu négligents et nous ne devrions pas aujourd’hui en être là si toutes les bonnes précautions avaient été prises .
    Je crois que les chouetteurs doivent attendre que les ayants-droit de Max et Becker se mettent d’accord pour assurer la pérennité du jeu . Ils en ont la responsabilité . Ils feraient bien de s’entourer de bons conseilleurs avant de faire des choses qu’ils pourraient regretter amèrement .
    Je veux bien croire que la famille Hauser en ait ras-le-bol de la chouette d’or, mais si elle ne voulait pas porter le fardeau, il lui était possible de refuser l’héritage . Je pense que le notaire chargé des dispositions testamentaires ou de la succession de Max n’a pas du manquer de prévenir les héritiers sur leurs devoirs dans cette affaire, dès lors qu’ils acceptaient l’héritage .
    Quant à Becker, on sent bien la petitesse de la manoeuvre . Il veut retirer son or du jeu et, en invoquant une violation du règlement du jeu, se dégager de ses responsabilités devant les chouetteurs en tant que co-auteur et co-organisateur du jeu . Je dis co-organisateur, car en haut du première de couverture de l’édition que je possède, il est imprimé « Michel Becker et Max Valentin  » .

    Honnêtement, je pense que le secret est encore bien gardé par les ayants-droit . Ils seraient bien inspirés de s’asseoir autour d’une table avec Michel Becker pour adopter une ligne de conduite qui satisferait toutes les parties au premier rang desquelles ont trouve les chouetteurs .
    Maintenant libre à eux de faire paraître une autre édition du livre ou une IS, s’ils le désirent . Mais en tout cas, ils ont le devoir de satisfaire aux engagements contractuels que leur ascendant et que Becker ont souscrit lorsqu’ils se sont lancés conjointement dans l’aventure « Chouette d’or » .

    Dans cette affaire,je le répète, les co-auteurs du jeu ont été négligents et leur montage mal ficelé . Le résultat, c’est un embrouillamini juridique qui n’aurait jamais du être, si toutes les précautions utiles avaient été prises .

    Becker qui veut retirer le lot du jeu, c’est un peu comme si la Française des Jeux refusait de payer un gagnant à l’Euromillion . C’est ridicule .

    Comme tu le dis justement, ce « buzz » va faire des vaguelettes dans le monde de la chouette mais le calme reviendra bien vite lorsque ceux qui détiennent les clefs et le lot du jeu se seront rendus compte que leur intérêt se trouve dans la poursuite du jeu .

    Amitiés .

    • Ton message ms semble plein de bon sens sur la plupart des points.

      Je mettrai juste quelques bémols quant à l’acceptation ou pas de la succession. D’abord, même si le jeu de la Chouette d’Or est important pour les chouetteurs, il s’agit malgré tout d’un élément ludique très minoritaire dans la « vraie vie », et en particulier d’un élément très peu déterminant dans la décision d’une famille d’accepter ou non une succession. Ensuite, je serais très étonné qu’un notaire lambda possède les connaissances (et l’envie!) nécessaires à l’éducation de ses clients en matière de réglementation des jeux et concours…

      Et enfin, à supposer que les héritiers de Max aient une responsabilité (et je ne nie pas qu’ils en ont une), force est de constater qu’à ce jour, ils l’ont assumée: la contremarque est toujours en place, ni le contenu de l’enveloppe des solutions ni celui du livre du même nom n’ont été dilvugués, et de la famille de Max ne vient aucune menace, voilée ou autre, de mettre fin au jeu, de « ne plus le cautionner », de « se retirer », etc., comme on en perçoit en provenance d’autres secteurs.

      Cordialement,
      Monglane

  4. Merci d’avoir pris la parole, Monglane.
    Je ne porterais aucun jugement sur les motivations de Becker, mais je te rejoins complétement sur la dernière question que tu poses, et sur laquelle personne n’a de réponse en ce moment. Ou se trouve la chouette, et Becker confirme-t-il qu’il ne l’echangera pas contre le bronze à un éventuel découvreur.

  5. Eh bien, c’est une histoire qui commence (ou continue) à tourner au vinaigre !
    En tout cas Max, grâce à Becker, a pu réaliser un de ses rêves, en nous offrant cette chasse.
    A vous lire j’ai l’impression que les motivations des 2 co-auteurs n’étaient pas vraiment les mêmes…
    Toutes ces histoires ne changent pas grand-chose à mon affaire, puisque de mon coté plus que la chouette d’or, ce sont les solutions que je suis pressé de voir !
    Bon courage a tous.

    • Moi aussi je ne souhaite qu’une chose: pouvoir les lire enfin —mais seulement dans l’authentique tradition des chasses au trésor, c’est-à-dire en présence d’un vainqueur régulier, dûment reconnu et félicité!

      • Merci beaucoup pour ce témoignage et je me permets de te tutoyer. Cela fait du bien de savoir qu’il reste des mecs comme toi.

        Si un jour je découvre la chouette je t’en ferais part et MB ne viendra pas sur les plateaux de TV avec moi, ça c’est sur!

        Pour les fichiers de MB j’ai une copie au format PDF
        Maile-moi sur xxxxxxxxxxxxx
        car je n’ai pas ton mail cher Monglane

      • Merci à toi, je t’écrirai dès ce soir pour te communiquer mon adresse !

  6. Je te remercie, Monglane, pour ton message lucide et franc, cela change de ce qu’on peut lire sous la plume de certains sur le forum de lachouette.net. En effet, comme Patrice, je ne peux plus lire sans dégoût les réactions de quelques chercheurs toujours prompts à gober tout ce que raconte Becker, parce qu’ils le prennent pour un des auteurs de la chasse (quelle blague !) et parce que la servilité envers tout ceux qu’ils tiennent pour des autorités leur est une seconde nature. A l’occasion, ils peuvent même protester de leur grand respect pour toi, tout en ne retenant et ne comprenant tout bonnement pas le moindre mot de ce que tu écris !

    Par delà ses intentions réelles ou supposées – bien qu’elles soient claires quand on n’est pas trop nigaud – ce qui est pitoyable dans ces messages de Becker (qu’il n’a même pas eu le courage ou la dignité de laisser présents sur son site – mais que connaît un Becker du courage ou de la dignité ?), ce qui est « minable », c’est l’indigence, la vacuité, le grotesque de ses prétendus arguments, pleins de ce vide que deux ou trois chercheurs s’emploient à relayer avec leurs minuscules moyens de petits télégraphistes. Je suis sans doute sévère, mais ce que j’ai lu depuis ce week-end, dans les communiqués ineptes de Becker ou dans les messages médiocres et conformistes de ses thuriféraires, lève le coeur et laisse pantois sur le peu de respect que ceux-ci ont d’eux-mêmes et de la simple vérité.

    Je termine en te disant que je demeure encore aujourd’hui révolté par le message indigne posté par Becker au soir de la mort de Max Valentin, et que je ne peux que m’en souvenir lorsqu’il évoque le deuil et la douleur de Mme Hauser. Pour ma part, je n’éprouverai envers Michel Becker ce sentiment qu’on appelle le respect que lorsqu’il se rappellera ce pour quoi il a conçu son oeuvre d’art en forme de chouette : la remettre un jour à celui qui résoudra cette chasse au trésor dont l’auteur est celui avec lequel il avait conclu un pacte : Max Valentin.

    Amitiés,
    jpl

  7. Bonsoir à tous,

    j’ai lu très attentivement toutes les interventions concernant cette affaire et cela m’intéresse énormément.

    Au risque de passer pour un illuminé, j’affirme avoir résolu (seul) cette chasse et prévois de déterrer l’oiseau le samedi 24 septembre 2011.

    Ma problématique est la suivante, dois-je tout de suis me faire connaitre avec la polémique actuelle et revendiquer le lot ou bien attendre avec la relique en poche le temps que cette affaire soit statuée ?

    Une remarque, si le lot n’est pas échangé, il n’y a aucune raison de ventre et encore moins d’acheter le livre des solutions ( au profit de qui ?) .
    le jeu étant caduc et terminé, le règlement l’est aussi, il m’appartiendra donc le choix de livrer mes solutions ou non sans respecter le délais initialement prévu.

    [Édité par Monglane: suite du message sans intérêt dans le cadre de ce blog]

    Cordialement,

    ARSEN

    • Bonjour « Arsen »,

      Je te souhaite bien entendu d’avoir raison quant à tes hypothèses de solution.

      Comme je l’ai déjà dit à de nombreuses reprises, le chouetteur qui trouvera la contremarque n’aura aucune espèce d’intérêt à ne pas se faire connaître (à supposer même qu’il ou elle puisse résister à la tentation, ce qui m’étonnerait). En effet, tout « l’environnement » du jeu (l’applicabilité du règlement, la disponibilité du lot, la faillite des éditeurs, le décès de l’auteur, etc.) ayant connu de multiples et imprévisibles difficultés, plus tôt il y aura un gagnant pour réclamer le lot et mettre un terme à la chasse, mieux cela vaudra. Cela empêchera de nouvelles dérives éventuelles, et obligera chacun à se positionner, non plus par rapport à une situation future et hypothétique, mais face à une réalité avérée.

      Max lui-même attendait cela depuis des années.

      L’arrivée d’un gagnant aurait aussi l’avantage de mettre Becker devant ses responsabilités, lui qui, on peut le supposer, détient matériellement la Chouette d’Or dont il s’est engagé en 1993 à se déposséder au bénéfice, justement, du futur lauréat.

      Quant au livre des solutions, c’est aujourd’hui une considération très secondaire, en ce sens qu’il n’a plus (ou plus guère) d’enjeu financier. Dans l’esprit de Max, il n’en a d’ailleurs jamais vraiment eu. Il tenait surtout à le publier, d’abord pour donner une version officielle et complète des solutions, et aussi pour « ériger un monument à la gloire des chouetteurs » en relatant, au travers de maintes anecdotes qu’il retouchait et augmentait souvent, l’épopée ludique que fut cette chasse au trésor.

      « Ai-je le droit de publier mes solutions? », « Puis-je les publier tout de suite? », « Suis-je astreint au silence pendant un certain temps? », tout cela sont des considérations sans grand intérêt aujourd’hui. D’un point de vue juridique, le règlement du jeu est toujours applicable, la caducité éventuelle de certaines de ses dispositions secondaires n’entraînant pas la caducité de l’ensemble. En revanche, si une disposition du jeu aussi fondamentale que la disponibilité du lot devait être remise en question, alors on pourrait en effet douter que le reste du règlement puisse y survivre, et à mon sens, le gagnant reprendrait toute liberté de parole et d’écrits.

      Mais ce que je verrais plutôt, pour la beauté du geste, ce serait une rédaction du livre des solutions, partant du projet de Max, et y amalgamant, d’une manière restant à définir mais sur laquelle j’ai quelques idées, la prose du découvreur. Je me chargerais bien volontiers d’un tel projet, à titre gracieux bien entendu, si ma collaboration était souhaitée… mais on n’en est pas là; on en est même encore très loin, je le crains. Ne mettons pas la charrue avant les bœufs!

    • Bonjour Arsen,

      Quelle chance de pouvoir prétendre à la chouette, tout chouetteur en rêve ! outre tes interrogations sur le fait légal, je suis interpellé par le fait que tu ne veuilles pas fournir tes solutions !
      Solutions qui feraient pourtant plaisir à nombre d’entre nous et qui prouverait à tous que ce jeu est possible ! La seule hypothèse serait que toutes les énigmes ne soient pas découvertes ou …..

      Basile H…. (Pseudo destiné à Monglane que je ne connais pas – c’est mon premier post sur l’ensemble des forums « chouette ») Monsieur MONGLANE, j’aimerai m’entretenir avec vous, comment est il possible de vous contacter.

      Indice précieux –
      La chouette n’a pas fini de faire couler l’Encre ! référence à l’énigme « NEE CLEF EN MAIN »

      • Basile,

        Je laisse passer ton message pour cette fois, mais bien entendu l’objet de ce blog n’est pas d’échanger entre chouetteurs, il y a le forum pour cela.

        De plus, inutile de prendre contact avec moi, il y a belle lurette que je ne discute plus des énigmes ni des hypothèses de solution des uns et des autres.

        P.S.: merci à l’«Anonyme» qui m’a envoyé copie de l’un des messages public récents de M. Becker. J’avais déjà reçu ce texte d’une autre source, mais merci quand même!

  8. Et bien ! Quelle surprise ! J’avais découvert cette chasse au trésor il y a deux ou trois ans, m’y étais brièvement intéressée, mais avais dû abandonner faute à mon manque de neurones connectés. J’avais envie de m’y remettre depuis peu, et ai demandé à ma meilleure amie de se joindre à moi dans cette quête formidable !

    Depuis que j’en ai pris connaissance, j’ai toujours envisagé cette chasse au trésor pour ce qu’elle est selon moi : une opportunité de se prendre pour un aventurier des temps modernes, de mettre son intelligence et son astuce au profit d’un jeu, d’un mystère ! Quel bonheur ! Bien sûr que le prix y est pour quelque chose, mais ç’eut été uniquement la contremarque à gagner, je crois que j’aurais envie de la trouver quand même !

    Tout ça pour dire que ça me surprend de découvrir jour après jour en vadrouillant sur internet autour de cette chouette, que les motivations de certaines personnes sont nettement moins chouettes… (jeu de mot facile, pardon) Je trouve ça extrêmement dommage.

    Il me semble cependant que le simple bon sens et l’observation permettent de savoir que Max avait conçu son jeu dans le respect des joueurs, et dans l’esprit de l’aventure (malgré les clichés, je trouve ça très parlant). Toute personne qui insinue le contraire, à plus forte raison sans avoir connu ce monsieur, ne me semble pas très crédible.

    Enfin, merci pour ce blog très à jour (dernier article de la veille ! :D), et bon courage à tous ceux qui tiennent à trouver cet animal de métal sans passer par des voies détournées ! (Et pardon si mon pavé ne veut pas dire grand chose, j’ai le cerveau en compote en ce moment…) Je vais de ce pas lire les archives pour découvrir plus d’anecdotes sur cette chasse passionnante !

  9. Bonjour Monglane,

    Tu as bien dit dans ton message initial de cette page:

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
    Pour le reste, ce qu’écrit Becker correspond à ce que je savais, à peu de choses près (quelques détails de chronologie, peut-être), le résultat étant qu’aujourd’hui, l’enveloppe contenant les solutions (qui fut jadis chez l’huissier) et le livre des solutions (qui n’y fut jamais) sont à l’abri dans un coffre, sous la responsabilité du représentant des héritiers de Max.
    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    Donc que c’est bien un représentant des héritiers de Max qui a en sa possession les solutions,ok.

    Mais Phil d’EUCK sur le forum de « lachouette.net » au n° de post 97561.04 :

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
    Pour les solutions, l’enveloppe scellée est toujours bien chez Maître Manceau, le « livre » des solutions est vraiment en sécurité dans un coffre d’Huissier (ou de Notaire),….
    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    Apparemment toi et Phil n’avait pas la même version concernant la personne qui détiendrait actuellement les solutions ?
    Pour toi c’est un « représentant de la famille » (et sachant tes connaissances en matière juridique, je suppose que tu aurais employé le mot « huissier ou notaire » plutôt que « représentant » pour désigner plus précisément et plus efficacement ce dernier) et pour Phil un « huissier (ou notaire).

    Qu’en est-il alors ?
    Avez-vous les mêmes infos?
    Parlez-vous de la même personne malgré cette désignation de ta part si différente ?

    merci.
    Mon avis perso est que dans tout ceci et en dehors des propos de M.Becker, j’ai ce sentiment profond et bizarre que des choses ne vont pas
    et que je ne saurais expliqué……pour le moment.

    amitiés
    wolf

    • Je n’ai aucune envie de contredire l’ami Phil, donc je m’en tiendrai là. L’essentiel pour les chouetteurs est de savoir que les solutions, qu’elles soient « brutes de décoffrage » dans l’enveloppe déposée chez l’huissier à l’origine du jeu, ou qu’elles soient « embellies d’anecdotes et de récits périphériques » dans le projet de livre des solutions, sont en sécurité. Où précisément? Dans quel coffre? De quelle banque et de quelle agence? Qui peut ouvrir le coffre? En présence de qui? En informant qui? Et pour faire quoi avec le contenu? Autant de questions qui ne troublent pas outre mesure le sommeil des chouetteurs, et qui ne les empêchent pas de continuer à jouer… et ils ont bien raison, car c’est là l’essentiel.

  10. Bonjour ici.
    Apres 6721 jours, il serrait grand temps que la Chouette sorte au grand jour.

    Que dire si ce n’est qu’une telle légende ne devrait pas se terminer ainsi.
    Une légende de presque 20 ans, soit, mais une légende pour beaucoup quand même.

    Notons une des définitions de « légende » : Histoire déformée par l’imagination.
    Quoi d’autre colle mieux à ce qui nous regroupe, encore et toujours, autour de la Chouette?

    Je ne cherche plus activement la Chouette depuis longtemps, mais je me surprends à relire les solutions que j’ai.

    Aux détours de reportages, de voyages, de livres ou autres, je sursaute encore à cette information nouvelle qui fait « tilt » et qui essaye de s’insérer dans la résolution des énigmes.

    Peut être un jour une ferra plus tilt que les autres.

    Personne ne devrait gâcher cette belle aventure, personne ne peut reprocher à Max de nous avoir donné gout aux recherches, aux longues heures plongé dans de multiples ouvrages, d’ouvrir nos yeux sur ce qui nous entoure.

    Le décès de Max fut un choc, apprendre il y a peu que le « jeu » risque de s’arrêter, non du fait de la découverte de la contremarque, n’en n’est pas moins aussi triste !

    Personnellement, j’attends avec impatience le livre des solutions.
    (et bien sûr de pouvoir féliciter l’heureux inventeur !)

    Quelle plus belles récompense serrait donné aux Chouetteurs que d’enfin connaître, savoir, comprendre, la résolution de cette mythique quête.

    Amicalement,
    Teecas

    • Merci Teecas pour ton message. Je dirai, pour ma part, que, même s’il s’avérait un jour que le lot ne soit plus disponible (ce qui n’est évidemment pas le cas pour le moment, toutes rodomontades mises à part), l’intérêt intrinsèque des énigmes mériterait que l’on continue à tenter de les résoudre. Je dirai même qu’en termes de satisfaction personnelle et de « gloire » (éphémère et limitée au petit monde des chouetteurs, ne nous leurrons pas), le bronze vaut davantage qu’une Chouette d’Or dont les composants et la fabrication n’ont coûté à l’époque que 2 à 300.000 francs, et qui ne s’est vue affublée d’une étiquette à un million que par la vertu du « prix de vitrine » largement dépendant du prestige de l’artiste sculpteur, prestige qui, depuis quelques années, me semble plutôt en berne —ce que, d’ailleurs, en un sens je regrette car j’aime beaucoup le style de Becker… mais en un autre sens, vu sa tendance à enfler des chevilles, j’imagine qu’un Becker triomphant à la Biennale d’art moderne serait encore plus impossible à gérer qu’un Becker rayé de la cote de Drouot!

      Amicalement.

  11. Y-a t-il un délai ( 20 ou 30 ans) au dela duquel toutes poursuite saux pénales concernant ce jeu serait prescrites?

    • La prescription applicable en matière pénale dépend du type d’infraction: l’on comprendra aisément qu’une contravention aux règles du stationnement payant se prescrira plus vite qu’un assassinat. Il faudrait savoir de quel type de poursuite on parlerait.

      • Imaginons que trente ans après le début de la chasse, les organisateurs décident de stopper le jeu et de garder la chouette en or pour eux .
        Ils publient alors le livre des solutions et un chercheur arrive à prouver qu’il a précédemment creuser à cet endroit sans rien trouver.
        Aura-t-il un recours possible, trente ans étant le délai de prescription maximal en matière pénale?

      • Je ne vois pas bien sur quel fondement pénal il serait possible de s’appuyer. Si procès il devait y avoir, ce serait donc au civil. L’action ne serait pas prescrite puisqu’elle se fonderait sur la décision (par hypothèse toute récente) des organisateurs d’arrêter le jeu.

  12. Une question me trotte dans le crâne depuis deux jours. Du vivant de Max, il avait assuré (et je suis tentée de lui faire confiance) qu’il pouvait savoir rapidement si la chouette avait été découverte ou pas. Mais maintenant, a-t-on l’assurance que quelqu’un (et je me fiche pas mal de savoir qui, à titre personnel) peut savoir encore maintenant si oui ou non elle a été découverte ?… Je pense que tout chouetteur ayant la solution se ferait connaître, même « anonymement », et qu’une découverte « par erreur », déjà très peu probable, ferait la une des tabloïds, mais dans le cas où le découvreur garderait jalousement la chose pour lui, y’a-t-il un moyen de savoir que la contremarque n’est plus en place ?…

    • Comme cela a déjà été expliqué à plusieurs reprises, pourquoi voulez-vous qu’un découvreur garde le silence, alors que le mode d’emploi qu’il aura trouvé avec la contremarque lui expliquera (ou lui rappellera) qu’il peut l’échanger, sans qu’il lui soit posé la moindre question, contre la même en métal précieux, valant un prix substantiellement supérieur? C’est là le meilleur des systèmes d’alarme!

  13. L’ escroquerie fait partie du code de procédure pénale.
    Si elle était avérée, et si procès il devait y avoir ,ce serait , à mon avis , au pénal.

    • Revois ta définition de l’escroquerie (pas dans le parler de tous les jours sur le coin du zinc, mais en droit). Tu en concluras probablement qu’il n’y en aurait pas, à l’encontre des organisateurs d’alors, dans la situation que tu décris. Et de toutes façons, nous allons sortir du cadre de ce blog, donc n’insistons pas sur ce sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :