S’agiter pour exister

On pensait (voir mon précédent article « Calomnies automnales » sur ce blog) que Becker s’était, comme il l’affirmait sur son site, « mis au vert » (sans jeu de mots), qu’il peignait (ce qu’il fait de mieux) et qu’on allait donc être dispensé de lire sa prose pendant quelques mois.

C’était, hélas ! mal connaître le besoin d’attention qu’éprouve le bonhomme.

Devenu accro du forum, il en lit apparemment tous les messages, peut-être faute de pouvoir mieux occuper son temps, puisque celui auquel il a répondu ne faisait même pas mention de lui dans son intitulé. Toujours est-il qu’il est intervenu inopinément le 1er octobre pour dire deux choses :

(1) Le jeu de la Chouette d’Or est « mort depuis plusieurs années », « les dés sont pipés », tout ça c’est la faute du méchant Max que personne ne veut remettre en cause, etc., etc., le tout sur le fond (habituel) des « dérives sectaires de l’A2CO ». Ce n’est pas nouveau, ce n’est pas sérieux non plus, mais il ne prend pas de risque car chacun sait qu’il y a longtemps que le ridicule ne tue plus ;

(2) Plus sérieusement, en réponse à un chouetteur,  Becker affirme qu’il a « l’intention et les moyens de retirer le lot du jeu ».

Moi qui ne lis plus le forum, ai été alerté encore une fois par un chouetteur qui me demande ce que je pense de cette déclaration. Eh bien voici :

Becker a toujours essayé de « tuer » ce jeu extraordinaire, faute d’y avoir été suffisamment associé à son goût (il aurait bien voulu la gloire des projecteurs, qui l’aurait peut-être aidé à vendre quelques toiles, mais pas les servitudes ni les milliers d’heures de travail qui allaient avec). Du vivant de Max, il n’osait ni ne pouvait trop rien dire ni rien faire, et donc, les chouetteurs ignoraient tout cela. De ce fait, ils gardaient à Becker une estime que ce dernier n’imaginait pas et qu’il découvrit (avec une stupeur non feinte en voyant l’ampleur du fan-club) à la fête des Dix Ans à Bourges. Pour « Max par procuration » ou « substitut de Max » qu’il ait alors été, sa présence fut cependant une joie pour tous, et sa popularité une divine surprise pour lui-même.

Cependant, il ne cessait pas d’en vouloir à Max (il lui en voulait même d’autant plus qu’à Bourges, il avait, un moment, goûté de nouveau à « la lumière des projecteurs » sans encourir la moindre charge de travail supplémentaire) et, lorsque Max eut disparu, il n’eut de cesse :

(a) soit de reprendre pour lui-même le contrôle du jeu, avec mise en possession des solutions et liberté pour lui de diffuser des I.S. pour, comme il le dit, « gérer le jeu », c’est-à-dire accélérer artificiellement la découverte de la contremarque ;

(b) soit, faute de réussir le (a), de tuer le jeu en tentant de le décrédibiliser dans l’espoir d’en dégoûter les chouetteurs —en l’occurrence, il montrait seulement qu’il les connaissait bien mal.

Pour autant, quand on voit le succès de ses propres tentatives en matière de chasses au trésor ludiques, on tremble d’effroi à la perspective de recevoir de sa part une ou plusieurs I.S. concernant la Chouette. Auteur de chasses au trésor, cela ne s’improvise pas.

Aujourd’hui, plane donc sur la Chouette d’Or la menace de la disparition du lot, soit que Becker le conserve par caprice de sale gosse et/ou par jalousie post mortem envers Max, soit qu’il le vende (aux enchères ? ce serait un comble) pour renflouer une trésorerie visiblement en berne —je le dis avec d’autant plus de liberté que, je le répète, je trouve, personnellement, qu’il a du talent, mais ce n’est visiblement pas l’avis du marché de l’art.

Bon. Et alors ?

D’abord, on ne saurait se faire justice à soi-même : la Chouette d’Or a été affectée comme lot de la chasse au trésor du même nom, et en dépit des quelques fausses rumeurs et autres calomnies répandues par quelques uns, rien, absolument rien, ne démontre que le jeu se trouve compromis d’une quelconque manière dans l’un de ses éléments essentiels : les solutions n’ont pas été divulguées, la contremarque est en place. On peut toujours affirmer le contraire, c’est du même tonneau que ceux qui jurent que les astronautes ne sont jamais allés sur la Lune et que les photos sont truquées.

Donc, Becker n’a PAS LE DROIT d’empêcher l’éventuel découvreur d’entrer en possession du lot. S’il le faisait, il encourrait une responsabilité civile à hauteur du préjudice concerné, et aucun tribunal n’hésiterait à le condamner, soit à restituer la Chouette d’Or, soit à indemniser le gagnant.

Ensuite, à ma connaissance, les chouetteurs qui ne participent au jeu que dans le seul espoir de monnayer un jour une Chouette d’Or dont la véritable valeur est d’ailleurs douteuse, sont fort peu nombreux. L’immense majorité affirme que « le bronze a davantage de valeur à leurs yeux », et personnellement je suis prêt à parier que si l’on annonçait un jour que la Chouette d’Or a été kidnappée par des extra-terrestres et qu’on n’a plus aucun espoir de la revoir en vie, eh bien il n’y en aurait pas beaucoup qui abandonneraient la quête, tant l’objectif pour chacun est bien « le bronze sur ma cheminée » !

Mon avis est donc qu’en l’état, rien n’empêche que le jeu se poursuive. Les chouetteurs ont eu la chance que Becker existe, en 1992, pour financer le lot (rappelons que la peinture des tableaux ne fut qu’un fait ajouté, les énigmes n’ayant besoin d’aucun visuel au départ)… et les chouetteurs ont le malheur que Becker soit Becker, avec ses humeurs changeantes, ses envies d’être une star et son besoin d’exister, fut-ce à leurs dépens.

Il reste qu’au bout des énigmes, la contremarque est là, qui attend depuis tant d’années…

Publicités

~ par monglane sur 4 octobre 2011.

23 Réponses to “S’agiter pour exister”

  1. Il faut bien qu’il y ait des détracteurs à toute chose, hélas… Même la plus sympathique des démarches n’y coupe pas :/

  2. OUF X 3 =
    mon 1er car la chouette est toujours dans son trou,
    mon 2ème car c’est vraiment dingue cette histoire de vouloir retirer le prix,
    et mon dernier car finalement c’est une histoire de « Ouf’s » que depuis tant d’année nous ne l’ayons pas sortie …

    Allez je vais peut être bien crier mon dernier « OUFFFFFFFFF » en la sortant de son trou.

    Pouarffff ! et là bien évidemment tout le monde m’aura reconnue …

  3. Bien que n’étant pas juriste, il me semble que Becker s’expose à des poursuites, et pas seulement une fois la Chouette découverte !

    Un certain nombre de « grandes gueules » du forum prétendent que depuis le décès de Régis, il n’y a plus d’organisateurs et plus de contrats. Si, d’une certaine façon, cela arrangerait Becker, il me semble que c’est une contre-vérité dans la mesure où Régis a forcément des héritiers qui, vraisemblablement, se substituent à lui.
    Un conseiller est surement chargé de les aider en ce domaine.

    Si j’ai, moi-aussi, pris mes distances avec le forum et l’A2CO, il est une aspiration que je partage – apparemment – avec bon nombre de chercheurs : voir un jour la famille de Régis s’exprimer à propos de la Chasse.
    Cette aspiration me semble bien légitime même si l’on conçoit aisément qu’une telle expression puisse se traduire par un communiqué et non par un échange de posts « à la Becker » !

    Je voulais aussi revenir sur une « petite phrase » de ton message ci-dessus, même si je te connais suffisamment pour savoir que tu n’écris jamais de « petites phrases » et que tous les mots que tu emploies sont savamment pesés ;o)
    Cette phrase est « rappelons que la peinture des tableaux ne fut qu’un fait ajouté, les énigmes n’ayant besoin d’aucun visuel au départ » !
    Est-ce que j’ai loupé un épisode de l’Histoire de la Chouette où ce point a été mentionné ? À moins que mes cellules grises ne soient déjà en train de se ramollir !

    Bien amicalement,

    Patrice

    • Bonsoir Patrice,

      Je comprends l’aspiration dont tu parles, mais il faut que les chouetteurs comprennent aussi que la famille de Max a le droit bien légitime de… pardon d’être brusque… « ne rien avoir à faire de la Chouette »! Ce n’est pas « leur chose », encore moins « leur enfant », et il serait bien compréhensible que personne parmi cette famille n’ait ni l’envie ni les compétences de prendre la suite, une fois Max disparu! Qu’on ait trouvé quelqu’un pour assurer un service minimum concernant la sauvegarde et la confidentialité des solutions, et que ce quelqu’un ait eu la sagesse et le bon sens de ne pas tout remettre entre les mains de Becker (se disant que si Max avait parsemé le cahier des charges de fausses pistes, il devait avoir ses raisons), c’est déjà très bien! C’est même l’essentiel, et l’on ne peut guère demander davantage. Le faire serait risquer un rejet total, sur le mode « puisque c’est comme ça, je me débarrasse de tout et je laisse tout tomber » qui serait désastreux.

      Quant au fait que les énigmes étaient conçues sans visuels, j’en ai parlé sur ce blog, et ça a à l’époque fait l’effet d’une bombe, alors que c’était pourtant quelque chose de fort logique que de nombreux chercheurs avaient déjà « intuité ».

      En effet, l’on sait que c’est par hasard que Max a rencontré Becker. Max cherchait un sponsor capable de financer un objet à enterrer. Becker voulut une chouette, ce serait une chouette. Mais Becker étant artiste, était capable de réaliser lui-même le lot: pour Max, pas de problème, dès lors que le lot prenait corps. À partir de là, Becker étant surtout peintre, comment est venue l’idée de réaliser, en plus, un tableau, ou plusieurs, ou un par énigme? On ne le saura sans doute vraiment jamais (Becker affirme que c’est lui qui l’a proposé), mais il est clair que, durant toutes les années où il a cherché un sponsor, Max a toujours expliqué qu’il cherchait cela: un SPONSOR, un financier, pas un sponsor qui serait aussi peintre et pourrait également produire un ou plusieurs tableaux illustratifs…

      D’où la conclusion évidente: à l’origine, les énigmes se suffisaient à elles-mêmes. Les « retouches » qui leur ont été apportées ont servi, non seulement à l’actualisation de quelques détails, mais aussi à « faire de la place » aux visuels, non prévus au départ, mais qui apportaient une évidente plus-value artistique à laquelle il fallait aussi conférer un contenu « énigmatique » en permettant à Becker d’y inclure des détails utiles à la localisation ultime de la contremarque.

      Je pensais que tu savais cela depuis longtemps.

      Amicalement.

  4. Assez d’accord avec ce que tu viens de dire. J’emets quand même un doute au niveau d’un point particulier. La contremarque est toujours dans son trou. C’est ce que tu affirmes pourtant cette affirmation est gratuite.
    Pourquoi ? Tout simplement parce que personne n’a pu vérifier.

    Jusque là, la réponse est évidente : Oui, mais personne n’a réclamé le lot, donc logiquement elle est encore dans le trou.
    Ce qui est cohérent.

    Je me permets cependant de souligner un passage du dernier communiqué de MB que tu n’as pas relevé et que je trouve personnellement plus qu’étrange. Bien plus que les soit-disant fuites, les contradictions au fil des communiqués et les incohérences de ceux-ci.

    « Régis Hauser n’a jamais pris la moindre disposition pour pérenniser le jeu pas plus qu’il n’a placé le moindre dispositif sur le lieu de l’enfouissement. RIEN !  »

    Passons sur la première partie et les dispositions prises pour pérenniser le jeu. La deuxième partie est bien plus intriguante.
    Comment MB peut-il certifier qu’aucun dispositif n’ait été placé sur le lieu de l’enfouissement. RIEN ! comme il le dit si bien.

    Moi je trouve ça très étrange, parce que cette phrase ne peut être interprétée que de 3 façons :

    Soit c’est une affirmation gratuite comme nombre d’autres (mais pourquoi prendre la peine de dire ça ?!!!)

    Soit MV lui ait avoué qu’il n’y avait effectivement aucun dispositif. (mais ça n’aurait rien d’une révélation, la plupart des chercheurs se doute depuis longtemps que le dispositif doit simplement consister en une lettre)

    Soit MB connait le site final et a été voir par lui-même. (avec ce que ça peut impliquer comme conséquences)

    Dernier point :
    « Ces solutions ont été vues par quelques-uns, d’autres connaissent la « super solution » »

    Première partie de la phrase : les suppositions de fuite auxquelles veut nous faire croire Becker. Aucun intérêt.

    Deuxième partie de la phrase : comment Becker peut-il affirmer que d’autres personnes (pas ceux qui ont vu les solutions, mais bien d’autres personnes) connaissent la super solution. Comment peut-il en juger alors qu’il n’est pas sensé connaître les solutions lui-même ?

    Bref, tout ça pour dire qu’il reste beaucoup de points obscurs. Et qu’au final, je pense que nous allons, tous, bien nous faire couillonner par Becker. Que ce soit pour l’or comme pour le bronze. Pas de places pour les chercheurs sur le podium.

    • D’abord, il faut bien comprendre que le fait d’affirmer n’importe quoi comme si l’on savait, alors que l’on ne sait rien, est une constante de la personnalité de Becker qui adore faire joujou avec la crédulité de certains chouetteurs, voire avec leur anxiété, car certains (n’en ferais-tu pas partie?) sont prompts à voir toujours tout en noir, d’où une clientèle en or pour ce manipulateur-né. Ce n’est pas le côté le plus sympathique de sa personnalité, mais c’est l’un des plus constants.

      Mettez-vous bien dans la tête une fois pour toutes qu’il ne faut attacher aucune espèce d’importance à ce qu’affirme Becker quand il parle des énigmes ou des solutions! Il ne sait rien et n’a jamais rien su, même si ce n’est pas faute d’avoir voulu ou essayé.

      Quand au « dispositif » enfoui avec la chouette, il y a eu mille discussions pseudo-techniques sur ce que ça pourrait être, l’état des techniques en 1993, les balises Argos et leur coût, ainsi que moult autres appareillages dignes du professeur Tournesol… Toutes ces discussions ont conclu qu’on ne voyait vraiment pas ce que Max aurait bien pu enfouir avec la contremarque… jusqu’au jour où Max a confirmé ce que ceux dotés d’un peu de bon sens savaient depuis longtemps, à savoir qu’il n’y avait aucun gadget jamesbondien avec la contremarque, mais simplement un petit mot expliquant comment cet objet pouvait être échangé facilement et sans qu’on vous pose de questions contre le même en or, argent et diamants estimé à l’origine à un million de francs. C’était suffisamment incitatif pour que le découvreur appelle sans tarder le numéro de téléphone mentionné juste au-dessous!

      La « révélation » de Becker à ce sujet n’est donc, comme toujours, qu’un pétard mouillé.

      On aimerait d’ailleurs que Becker nous explique un peu ce que, lui, aurait enfoui avec la contremarque, puisqu’il prétend fustiger l’imprévision des autres… mais ça, on va l’attendre longtemps. :o)))

  5. Le problème est qu’il n’y a plus d’organisateur légal de l’opération commerciale « Sur la trace de la chouette d’or ».

    Postulat que beaucoup ont du mal à admettre. Il n’y a plus personne à qui réclamer le lot et se n’est pas Becker l’organisateur du jeu mais les différentes maisons d’éditions qui ont toutes fait faillites.

    • Vu les fautes d’orthographe que tu fais, je comprends que tu ne saches pas ce qu’est un postulat. Peu importe, nous ferons comme si… Sur le fond, tu n’as pas tort, la fin du jeu s’est évidemment compliquée du fait du décès de Max. Cela étant, en dépit de ces complications, les énigmes demeurent, la contremarque aussi, de même que le plaisir de la quête… et je gage que le futur découvreur, pendant qu’il creusera, puis à l’instant où il apercevra le début de l’emballage, sera bien, bien loin de penser aux éventuelles difficultés qui l’attendent pour récupérer le lot… Il (ou elle!) sera en train de vivre un moment unique dans sa vie qui fera de lui un chasseur de trésor à part, au-dessus de tous les autres… Cela aussi, ça vaut de l’or! ;o)

      • Sans compter le fait que personnellement, je me verrais mal garder chez moi un objet d’une telle valeur, ayant une telle publicité, sans système de protection… Je préfèrerais autant l’échanger contre de l’argent sonnant et trébuchant, beaucoup plus facile à faire fructifier, en le plaçant sur une épargne ! :3

        En tout cas, même si je n’arrive jamais à trouver la solution, j’aimerais bien vivre le jour où quelqu’un la trouvera, pouvoir suivre le raisonnement, voire m’y rendre moi-même pour bien me rendre compte. Et comme beaucoup ici, me dire « c’était pourtant évident ! ». 😀

      • Donc, bonne chasse à toi !

  6. Nous savons tous que tu as eu des relations privilégiées avec Max […]

    EDIT de Monglane:
    Puisque, d’après ce que tu écris sur le forum (message 97901.0302), je fais de la « langue de bois », avec « des œillères et des boules Quiès », je ne vois pas pourquoi tu perds ton temps à contribuer à ce blog, ni moi à te répondre.
    Je supprime donc ton message et ma réponse.

    Ppalo

  7. C’est normal que mon précédent message ne soit plus en vue ici ?

    Si par hasard, mes messages gênent, j’aurais aimé au moins que tu m’en fasse part.

    merci
    amitiés
    wolf

  8. Bonjour,

    je reagis tardivement mais ne dit-on pas mieux vaut tard que jamais? Je vais et je viens sur les enigmes depuis des annees et ces derniers jours, je buche sans relache jusqu’a aujourd’hui ou je viens de decouvrir les nouvelles facessies juridiques… Je ne pourrai pas juger de Max ou de M. Becker qui a raison ou pas et je m’en moque pour etre honnete. Ce sont des hommes et s’ils ont commis des erreurs, peu m’importe, seul la continuite du jeu m’interesse et c’est a ce sujet que je m’inquiete le plus.

    Vous repprochez a M. Becker de ne pas dire ou est la chouette et je le comprends mais moi se qui m’intrigue le plus est: ou sont les solutions de Max et son livre des solutions? Becker a dit qu’il ne remettra pas la chouette au vainqueur, pas de soucis pour moi mais la poursuite de la quete, cela me concerne et le fait de savoir que les solutions sont dans la « nature » me chagrine profondement. Si demain un chouetteur trouve la contre-marque, le doute subsistera sur une eventuelle fuite des solutions. De ce point de vu, M. Becker a raison, l’integrite du jeu me semble etre en danger et j’attends au moins une clarification ferme de la part de la famille de Max Valentin. Je ne comprends pas non plus leur silence.

    Tu sembles dire que tu connais des elements de la chasse que d’autres ne connaissent pas, M. Becker dit que plusieurs personnes ont vu partiellement les solutions ou eu des confidences de la part de Max. Si cela est vraiment le cas, qu’ils se manifestent et le disent clairement. La chasse est belle et la decouverte ne le sera que s’il n’existe pas de suspicion.

    Chouette d’or ou pas, legetimite ou pas, qui a tord qui a raison, je m’en moque. La quete continue et le seul et unique point qui me chagrine s’est de douter de l’honnetete du futur decouvreur et je voudrai vivement avoir des reponses.

    M. Becker a manque de tacte, cela est une evidence, est-il comme vous le decrivez, je ne le sais pas. Il ne repond pas a toutes les questions mais il souleve de vraies interogations auxquelles j’espere avoir egalement des reponses.

    Cordialement

    EH Sukarra

    PS: j’ai egalement lu que Max avait deterre la contre marque apres le commencement du jeu, je ne comprends pas pouquoi. Il y a vraiment beaucoup trop de negligeances, de non dits, de secret dans cette chasse. Je commence vraiment a me poser des questions et je crainds que cela ne me laisse un gout amer. J’ai passe d’excellent moments a chercher des reponses aux questions mais l’environnement de la chasse devient trop pesant et trop nauseabond a mon gout.

    • Bonjour à toi,

      Les solutions, autant que je le sache, sont entre les mains de la famille de Max. Les élucubrations de Becker ne visent qu’à essayer de discréditer le jeu, puisqu’il a bien compris maintenant qu’il ne pourrait pas en prendre le contrôle. Il invente ainsi de prétendues fuites qui n’ont jamais existé —qu’il commence par faire le serment solennel de n’avoir jamais montré à quiconque le moindre élément provenant du cahier des charges… je ne suis pas sûr que tout le monde le croie, mais ce sera déjà un début. Mais tu remarques comme il se garde d’aborder ce sujet délicat? ;o)

      Pourquoi les membres de la famille ne s’expriment-ils pas? Je crois le savoir: pour l’essentiel, parce qu’ils n’ont pas envie d’être embêtés avec tout cela. La Chouette n’est pas leur jeu, ils assurent un service minimum en protégeant la confidentialité des solutions, mais ils n’ont pas envie d’en faire davantage. Pour ma part, si cela peut aider, je suis prêt à jouer un rôle, mais je n’irai pas racoler pour l’obtenir (ce serait d’ailleurs une servitude bien plus qu’autre chose); si l’on a besoin de moi, l’on sait où me trouver.

      Quant au fait que Max a déterré la contremarque, si tu « ne comprend pas pourquoi », lis donc l’article que j’ai consacré à ce sujet ici: https://monglane.wordpress.com/2010/02/17/la-chouette-d%e2%80%99or-a-ete-deterree/ Tu y trouveras toutes les explications nécessaires.

      Puisque tu es assez sage pour dire « pas de souci pour moi [si Becker refuse de m’échanger la contremarque contre la Chouette en or] », eh bien je te conseille de conserver ta tranquillité intérieure et de continuer à t’amuser sur les énigmes… Si c’est toi qui les résous, la contremarque t’attendra sagement à l’endroit précis où les solutions t’auront conduit!

      Cordialement.

  9. MDR !
    les visuels ne servent à rien ?

    • « Ne servent à rien » ? Comme tu le dis: MDR ! J’espère que tu lis mieux les énigmes que mes articles, et que tu fais preuve de plus de subtilité pour résoudre celles-là que pour réagir à ceux-ci…!

      J’ai dit —et je redis: lorsque Max a conçu sa chasse, celle-ci était dépourvue de visuels. Max n’avait même pas imaginé qu’elle pourrait en comporter un jour. Pendant les années durant lesquelles il a cherché un sponsor pour ce divertissement d’un type nouveau, les énigmes existaient sans visuels. Il est d’ailleurs facile de vérifier, à travers madits et interviews, que Max a toujours cherché « un sponsor » et pas « un sponsor et un illustrateur »!

      Et puis, un jour, Max a rencontré Becker, et il s’est trouvé que celui qui était prêt à sponsoriser le jeu, c’est-à-dire à lui financer (ou plutôt, en l’occurrence, à lui confectionner) un lot de valeur, était également capable de réaliser des visuels, puisqu’il était peintre. Ce peintre étant au surplus enthousiasmé par l’idée d’exécuter des tableaux qui contiendraient des indices, Max s’est trouvé face à un dilemme imprévu: enrichir les énigmes textuelles de visuels était, de prime abord, une excellente idée (« l’interprétabilité » de la patte de Becker conduira ensuite Max à modérer son engouement); toutefois, puisque les énigmes se suffisaient à elles-mêmes, soit les éléments à insérer dans les visuels seraient systématiquement redondants et/ou superfétatoires, soit il allait falloir retoucher les énigmes pour « supprimer » certains des éléments qu’elles contenaient auparavant, afin de pouvoir inclure ces éléments dans les tableaux.

      C’est ce qui fut fait, et un certain nombre d’éléments furent « transférés » des textes aux visuels.

      Mais tout le monde sait cela depuis longtemps, non?

      • Bonjour Monglane,

        comme j’aime entendre tes avis je me permets de poser encore une question concernant les visuels. Je comprends que les enigmes est ete redigees sans les visuels de Becker mais pour l’enigme 780 je me pose des questions. Comment trouver la mesure sans le visuel?

        Si l’on admet que la mesure est de 0,33cm (chose communement admise mais pas verifiee) comment la trouver sans le visuel? Bien sur il y a le nombre de pieds dans l’ennonce (4, 7, 4, 7) qui pourrait donner 7-4=3 et 7-4=3 d’ou le 33….. Enfin bon, juste pour dire que majoritairement la mesure de 33cm est decouverte grace au visuel et a la circonference de la boussole.

        Bien sur, mon raisonnement repose sur une mesure de 33cm mais si cela etait le cas, la methode (7-4) me semble tres peu elegante…. Comment trouver cette mesure sans le visuel?

      • Bonsoir,

        Comme je l’écris à chaque fois (pardon à celles et ceux qui l’ont déjà lu), il est évident que, comme Max l’a dit maintes fois lui-même, « certaines énigmes ont été retouchées ». La 780 en fait certainement partie car, j’en suis bien d’accord, la mesure est découverte pour l’essentiel grâce au visuel. La 780 « pré-Becker » était donc certainement moins concise et, partant, moins élégante. Max a ici réussi un coup de maître dans l’utilisation du visuel, qui apporte une véritable plus-value au texte, alors que dans d’autres cas, cette plus-value est nettement moins flagrante.

        Cordialement.

  10. Cette chasse commence à prendre une tournure malsaine. Tant que le doute subsistera sur le lot et d’éventuelles fuites, ce jeu n’en sera plus un pour personne à moins d’être Sage parmi les sages…

    • Et justement, la sagesse consiste à jouer avant tout pour le plaisir de jouer, et de résoudre des énigmes, la valeur marchande supposée de l’éventuel lot ne constituant dès lors qu’un aspect secondaire… Celui qui cherche la Chouette dans l’espoir de s’enrichir nourrit, je le crains, un rêve quelque peu illusoire. Et fort heureusement, c’est le cas de bien rares chercheurs: il n’y a qu’à voir le fait que les prétendues menaces qui pèseraient sur le lot n’ont en rien diminué l’activité de la communauté, en tous cas telle qu’on peut la mesurer au travers du forum. Si c’était le but recherché, c’est raté.

      Contrairement à ce que tu dis, cela reste donc un jeu, un vrai, pour tout le monde, ou quasiment.

      Bonne chasse !

  11. Coucou, juste mon petit grain de sel (de Guérande… hummm) et oui cette chasse fait parti de la vie de beaucoup d’entre nous, lot ou pas. De toute manière le bronze est une jolie pièce avec qui plus est une histoire, un vécu (enterrée, déterrée et ré-enterrée) … Cette chasse est bien plus qu’une simple chasse au trésor, elle est devenue un mythe, une quête du savoir pleine d’émotions et de passion. C’est un peu comme une histoire d’amour ….
    Gros bisous. Joselyne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :