La Chouette est sauvée —provisoirement

Dûment alerté par l’A2CO, dont tous les administrateurs, le Président Garp en tête, ont fait de l’excellent travail, le commissaire-priseur a semble-t-il renoncé à mettre la Chouette d’Or aux enchères pour le moment. Il a bien dû constater que le droit de Becker de la mettre en vente souffrait quelque contestation.

Pour autant, l’affaire n’est pas close, seule une décision de suspension a été prise, et ce qui n’est que suspendu peut être aisément réactivé. L’A2CO poursuit ses efforts afin de solidifier les premiers acquits. L’idéal serait, bien entendu, que la Chouette puisse entrer en possession de l’A2CO afin qu’une solution de gardiennage fiable, transparente et pérenne puisse être mise en place, au vu et au su de tous les chercheurs.

Publicités

~ par monglane sur 4 juin 2014.

4 Réponses to “La Chouette est sauvée —provisoirement”

  1. Well that sounds like better news…we could as chercheurs of course all chip in and try to buy the Owl if it came to an auction.

    Naturally I believe my solution has brought me very close to the final resting place. But the super-solution eludes me. Where are you with the puzzle? 

    Best, Will

    • Will, I gave up the quest a long time ago now, when I started shooting what was to be the movie on the Golden Owl. It then became unethical for me to interview fellow questers, hear them tell me about their ideas and solutions, go with them on expedition, and yet pursue my own research. The film project was later abandoned when Max passed away and I never felt the need to pick up the pilgrim’s staff again.

      Cheers.

  2. Bonjour.
    Je suis un chasseur de chouette de la première heure, idéaliste dans l’âme, intimement convaincu qu’une « queste » ne peut et ne doit se mener que seul ( au plus en famille … clause tacite de loyauté oblige; par synonymie, vous pouvez dès à présent me considérer tel un « blaireau » ) et donc, subséquemment, écœuré par les chasses contemporaines remportées par le truchement de connivences interlopes ou d’associations mercenaires. Une chasse ( ou plutôt un « vingtathlon » ) vient par-ailleurs de s’achever, illustrant de manière idoïne mes propos malgré la sémantique fallacieuse de ses « glorieux » inventeurs.
    Mais, trêve de balivernes … On parle ici de choses sérieuses.
    Il s’agit ni plus ni moins de la Chouette d’or, le plus beau jeu de sagacité jamais élaboré par un maître incontesté en la matière, intègre jusqu’à sa mort. Et qu’évidemment, je ne nommerai pas en ce que tous les chercheurs dignes de ce nom le connaissent bien tant la qualité évoquée supra est singulière.
    Et ce n’est pas les quelques soupirants au trône funeste qui pourront me contredire.
    Je viens donc juste ici faire le deuil d’une ultime illusion, illusion relative au co-auteur de la plus belle chasse au trésor jamais conçue. Et ce, malgré que jadis j’avais pourtant pris sa défense sur le forum des SH, pensant visiblement à tort qu’un ami de RH ne se pouvait d’être foncièrement mauvais.
    Pire qu’une trahison, ce qui récemment s’est produit possède les atours pathétiques d’une profanation.
    Sans omettre la bouffissure infatuée d’un pseudo-artiste qui semble n’avoir pas hésité entre l’appât pitoyable du gain et les sacrifices consentis ( depuis plus de 21 ans pour certains ) par de nombreux chouetteurs sur l’autel du temps, de l’argent et des sentiments parfois. Sans négliger également le camouflet infligé par cette posture à la mémoire des chercheurs décédés entretemps.
    Malgré ma circonspection passée, je tenais également à manifester ma reconnaissance à l’A2CO et pour sa vigilance et pour son intervention dans cette consternante affaire. Il n’est dorénavant plus à exclure que je fasse un petit détour par une chouette-fête ou que je n’adhère à ladite association.
    Enfin, malgré tout ce que j’ai pu lire ou entendre sur lui, je tenais à exprimer mon estime à l’auteur de ce blog dont la probité est à la hauteur de celle de son défunt ami. Son réel désistement à cette chasse mythique est l’insigne d’un homme vrai.

  3. Bonjour,
    je découvre petit à petit les péripéties juridiques liées à ce pauvre oiseau. Et j’avoue qu’à la fin, on ne sait plus qui a raison ou tort… Je ne mets aucunement en doute la probité de l’auteur de la Chouette, ni la votre Monglane, mais au vu de tout cela, j’abandonne. Déjà que la recherche de la bête n’est pas chose aisée, un contexte mouvant autour de cette chasse ne peut que lui nuire.
    Bon courage pour la suite, et merci tout de même d’avoir sauvé l’essentiel pour moi : la mémoire de Max.
    Cordialement,
    Thomas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :